Yokai Gakkou

La toute première école japonaise prévue uniquement pour les yokais
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée penaude et découverte farfelue. [PV Holo Hirasawa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hâti Jirō

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Arrivée penaude et découverte farfelue. [PV Holo Hirasawa]   Jeu 13 Juin - 21:21

Après avoir quitté les côtes qu'il avait arpentées durant des heures, Hâti traversait un sentier tracé entre deux pans de collines. 

Un vent doux s'y faufilait légèrement en faisant danser les rares herbes hautes qui bordaient le chemin caillouteux. Ses vêtements encore humides malgré la chaleur étouffante alourdissaient ses mouvements, rendant sa démarche gauche et pénible. Il avançait, encore et encore, sans avoir la moindre idée de sa destination.

Hâti n'avait de toute façon pas le choix. L'embarcation qu'ils avaient empruntée, lui et le vieillard probablement noyé, s'était écrasée contre un roc sur le rivage. La seule solution qui s'offrait à lui maintenant était de continuer sa déambulation hasardeuse. L'esprit ailleurs et vide de toutes pensées, il continuait sa marche lorsqu'il entendit quelqu'un le héler.

Surpris, il fit volte-face, sa main tenant fermement le manche de son sabre. Quelque peu déboussolé, il observa durant plusieurs minutes les alentours, vérifiant du coin de l’œil les rares cachettes que le paysage offrait, examinant les hauteurs des collines, mais n'y vit rien.
Il reprit alors son ascension, le pas de plus en plus rapide. Tous ses sens en alerte, la faim le poussait davantage à accélérer sa marche vers l'Inconnu, en espérant silencieusement trouver un village où il pourrait étancher sa soif et calmer son appétit.
La voix retentit de nouveau, s'engouffrant et résonnant entre les parois naturelles.

A plusieurs reprises, Hâti se retournait à la recherche de l'homme qui hurlait son nom. Mais à chaque fois il n'arrivait pas à apercevoir ne serait-ce qu'une ombre.
Au même instant où il allait reprendre une nouvelle fois son chemin, commençant à croire que le soleil le faisait divaguer, il se heurta à l'agaçant individu, bien plus semblable à une créature chimérique.

- Qu'êtes vous ?! - s'écria Hâti après avoir bondit en arrière pour se dégager de l'ombre du monstre.

La créature se mit à rire. Un rire gras et gutturale qui s'extirpait non pas d'une bouche, mais de ce qui se rapprochait plus d'un énorme bec d'oiseau. Gargantuesque, son cou démesurément grand ressemblait à celui des hérons cendrés tandis que ses bras étaient ornées de larges plumes.

- Qu'êtes vous ?! - Répéta Hâti en dégainant son sabre.
- Le fils suivra toujours la trace de son père, n'est ce pas ?
- Pardon ?!
- Feu ton père a vécu de longue année sur cette île ! Est-ce par choix que maintenant tu erres sur ce sentier ou est-ce un jeu du destin ? 
- Vous... Vous devez me prendre pour ce que je ne suis pas, monstre !! Où suis-je ?! 
- Tu t'en rendras bien compte au moment venu ! Et trouve toi heureux que je sois en bon terme avec celui qui t'avait donné la vie car, à l'instant, j'aurais aimé être celui qui te la ôte !
- Mais de quoi parlez-vous ?!
- Hm... Ton père était un sage Inugami... Dommage que tu n'en aies pas hérité ! Et si je peux t'offrir un dernier conseil, prends garde aux mots que tu utilises ici !...
- Attendez !!!

Les jambes arquées de la créature se courbèrent puis s'étendirent brusquement pour procurer à la créature un maximum d'élan. Elle s'envola gracieusement malgré sa carrure grossière et, accomplissant une volte aérienne élégante, elle fendit les airs avec célérité.

- Ramène -toi là  !!!

Le jeune homme se précipita derrière la bête qui s'éloignait rapidement. Ne la quittant pas des yeux et perdant toute sa patience, Hâti se désespérait déjà que l'île ne soit complètement déserté du genre humain ou qu'il n'ait lui-même complètement perdu la raison. 
Sans trop savoir pourquoi, il continuait à courir jusqu'à perdre haleine alors que la bête avait disparue dans les cieux, comme si elle n'avait jamais existé. 

Le sentier s'élargissait peu à peu, grimpant toujours jusqu'à lui offrir un panorama inquiétant. Au loin, il ne discernait pas encore la moindre habitation et faisait de nouveau face à la mer. Haletant, il s'arrêta en balayant la plage des yeux, se rendant enfin compte que le chemin qu'il avait emprunté formait une boucle revenant à son point de départ. Le seul changement, il se retrouvait maintenant à plusieurs mètres de hauteurs.  

Désemparé, il s'agenouilla face au rivage. Il voulut hurler de rage, maudissant l'homme qui l'avait conduit sur cette maudite île, et aperçu enfin un nuage de fumée. Caché un peu plus loin sous une épaisse végétation, un feu semblait s'embrasser en contre bas. 
Retrouvant en duo son calme et un léger brin d'espoir, il repéra un chemin tortueux redescendant sur le large. Il l'emprunta avec vivacité et s'empressa de rejoindre le bosquet. 

Son désappointement fut de taille lorsqu'il ne constata que des ruines. Il s'avança jusqu'au brasier qu'il avait vu de loin, entre deux bâtisses aux murs lézardés. Rapidement, il tentait d’apercevoir ceux qui étaient à l'origine de ce feu chétif, mais tellement las de sa journée d'errance, il finit par s'adosser sur l'une des parois fissurées et s'assoupi.

_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Hâti Jirō le Lun 24 Juin - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holo Hirasawa
Mugibatake no Tannin
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 24
Localisation : Dans les entrailles de l'île.

MessageSujet: Re: Arrivée penaude et découverte farfelue. [PV Holo Hirasawa]   Mar 18 Juin - 15:30

Nous nous trouvions à plusieurs mètres sous terre lorsque des bruis de pas se mirent à résonner sur les murs de la caverne, ils ne venaient pas de la surfaces mais bien de notre cachette. C’était une jeune femme qui les provoquaient, dans une course acharnée pour atteindre l’autre bout d’un couloir.

Elle avait le teint ivoire, un visage fin aux yeux gris foncés, nuancé de bleu, ses cheveux noirs et courts formaient une sorte de carré effilé avec des longs bandeaux tressés en nattes blanche. Bien que menue (1m60) elle n’en demeurait pas moins musclée et puissante.

Elle portait un kimono noir, accompagné d’un haori blanc. À l’instar de celui des professeurs celui-ci portait un étrange symbole en lieu et place de l’emblème du Yokai Gakkou.

Spoiler:
 

-          Dame Hirasawa, dame Hirasawa !

Criait-elle, avec pour seule réponse l’écho de sa propre voix sur les parois humide de la roche. Arrivant enfin à la fin de ce long couloir la jeune femme se stoppa net. Comme interdite par la porte en bois face à elle.

Elle avança une main timide à la rencontre de la porte mais se reteins. Après un long moment d’hésitation elle eu le courage de frapper à la porte. Le bout de ses doigts touchèrent si légèrement le bois que presque aucun son ne se fit entendre.

-          D…Dame Hirasawa ? Osa-t-elle dire dans un souffle plus silencieux qu’un murmure.

La porte s’ouvrit d’un coup avec fracas et une petite main frêle agrippa la jeune femme par le col.

-          Haaaaaa ! Hirasawa-Sama, vous m’avez fait peur.

-          Soi Fon ! Pour la centième fois, je t’ai dit de m’appeler par mon prénom. Dit Holo la tête encore toute endormie, visiblement interrompu en plein milieu de sa sieste. Qui as t’il de si important pour que tu te sois donner la peine de me réveiller.

La main de Holo avait lâché le col de Soi Fon, mais celle-ci n’osait pas bouger, de peur de mécontenté sa maîtresse.

-          Les sentinelles m’ont averti qu’ils avaient vue quelqu’un, rodant à l’entée de notre cachette. Ces lâches ont fuit en le voyant arriver, le sabre au coté. Pensez-vous que le directeur aurait fini par entendre parler de notre planque ? Dame Hira… euh Holo

-          Hum, c’est curieux en effet. Personne ne s’aventure jamais sans raison dans cette région de l’île. Dit Holo tout en se léchant le poil pour le lustrer. Soi Fon !

-          O…Oui !

-          Prépare-toi, tu va m’accompagner à la surface. Nous avons des questions à poser à ce rodeur.

Soi Fon posa le genou à terre.

-          Tout de suite madame !

Prenant la direction de la sortie, nos deux compères ne mirent que peu de temps à atteindre la trappe dérobée, qui servait d’entrée à leur cachette.
Passant pas celle-ci, elles purent approcher sans bruit le poste de garde abandonné en grande hâte par les sentinelles. Ils n’avaient même pas prit le temps d’éteindre leur feu. Imbéciles !

Les investigations de Holo et Soi Fon ne furent que de courte durée. L’intrus qu’elles recherchaient était toujours dans les ruines, assoupit et adosser au mur d’une ancienne maison depuis longtemps écrouler.

-          Tss et dire qu’ils se sont enfuit devant lui, Pitoyable !souffla Holo en pointant du bec de sa pipe l’intrus. Réveille-le !

Portant sa main à son Wakizashi Soi Fon s’avança et donna un coup de pied dans les cottes de l’homme toujours endormit.


-          Debout ! hurla Soi Fon. Qui est tu ? Et que viens-tu faire ici ?

_________________


La lune est magnifique ce soir... Tu n'aurais pas quelque chose à boire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hâti Jirō

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Arrivée penaude et découverte farfelue. [PV Holo Hirasawa]   Mar 18 Juin - 21:06


"Le rouge lui va si bien." Cette pensée résonnait encore et encore, comme si elle rebondissait à l'intérieur de son crâne en créant à chaque impact un échos allant crescendo.

Chiaki dansait, vêtue d'un kimono cramoisie caressant ses formes gracieuses. Elle se balançait lentement aux sons d'un shamisen joué par une ombre sans visage. La musique semblait tenue, mise en sourdine alors qu'Hâti discernait dans le moindre détails les doigts fins et étrangement long gratter les cordes raides de l'instrument.
Chiaki dansait en faisant glisser ses petits pieds nues sur le parquet ciré, à l'image d'un spectre charmant dans cette chambre qu'il reconnaissait si bien. Sa cheville ornée de sa fine chaîne d'or laissait à certain de ses mouvements apparaître sa peau d'albâtre. Son visage figé lui donnait l'apparence d'une poupée articulée. Mais malgré son léger sourire, ses yeux vides de tout sentiment laissaient transparaître une aura affligée, à la limite du lugubre.

Ses yeux dans les siens, le lien de leurs regards furent couper par le tissu fin d'un éventail. Lorsqu'elle rabaissa l'objet, elle détournait ses prunelles ténébreuses, se mettant de profil en continuant son ballet flâneur. La musique s'était un instant tu. Quelques secondes qui parurent au rêveur durer une éternité. Le sifflement aiguë d'un shinobué (flûte traversière) retentit brusquement, allant duo avec les gestes de plus en plus saccadés de la danseuse. Un tintement de clochette. Le rouge devint écarlate lorsque le chant solennel d'un homme éclata au travers des troncs des cerisiers.

Une pluie de pétale vint tâcher de blanc la soie de ses habits alors qu'agilement, elle s'avançait vers le jeune homme tel un félin. Le moelleux des coussins se transforma en un rugueux dossier de bois au moment où ses doigts frêles glacèrent la joue d'Hâti. Son expression changea de manière imperceptible. Son sourire s'étirait alors que sa main glissait autour de sa nuque, son éventail tenue fermement dans l'autre. Sans même qu'il ne s'en rende compte, son visage si féminin, si doux s'étira pour prendre les traits de celui d'un renard. Ses babines couleur de jais s'ouvrirent puis se mouvèrent pour laisser échapper des propos incompréhensibles alors que la bête brandit l'éventail devenu poignard pour l'abattre dans le flanc de son amant.

Une vive douleur extirpa le rêveur de son rêve qui mélangeait encore la réalité du songe. Une voix féminine et irascible retentit bruyamment alors que le coup l'avait fait chavirer sur un côté. Les yeux entrouverts, il vit les jambes de son assaillante floutées par son brusque réveil et, saisissant son sabre, lui asséna un coup de fourreau dans l'estomac. Son attaque ne manqua pas et fit reculer la frêle silhouette qui se dessinait un peu plus nettement sur sa rétine.

Difficilement, il tentait de se redresser en se laissant glisser contre le pan fissuré du mur. Les jambes flageolantes sous la fatigue, la respiration haletante dû à son brutal éveil et ses yeux papillonnants en tentant de comprendre la situation, Hâti était prêt à mordre quiconque s'approcherait d'un peu trop prêt. Tenant fermement son sabre, il leva les yeux sur la seconde personne qui se tenait devant lui, silencieuse et fière. Il la toisa un instant, haussant un sourcil en terminant son inspection après avoir remarqué quelques singularités dans son physique.

Mais où est-ce que j'ai échoué?...

Il lâcha un soupire mêlant exaspération et épuisement.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holo Hirasawa
Mugibatake no Tannin
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 24
Localisation : Dans les entrailles de l'île.

MessageSujet: Re: Arrivée penaude et découverte farfelue. [PV Holo Hirasawa]   Mar 25 Juin - 20:33

Soi Fon restait au sol, courbée en deux par la douleur. Le coup du jeune homme c’était enfoncer si violemment dans son estomac qu’elle toussait et hoquetait de régurgitation.

Sa main serrant son estomac, elle serra les dents, se redressa et dégaina son sabre. Prête à en découdre.

-          Teme ! Comment à tu oser ! Je vais te…

En une fraction de seconde Soi Fon fut bridé dans son élan. Une main lui serrant la gorge.

-          Hi… Hirasawa-sama ! Réussit-elle à dire le souffle court

La pression de la main était telle que la pauvre Soi Fon manquait d’air. Lorsque qu’elle fut relâchée de son emprise. Soi Fon ne put retenir ces grands râles de respiration, accompagné d’une forte quinte de toux.

-          Pourquoi ?

Demanda-t-elle, mais Holo la frappa à la tête avec la même main qui avait servit à l’étrangler il y à quelque instant.

-          Sombre petite idiote, il était stupide de le frapper ! range moi se sabre maintenant. Ordonna Holo.

-          Mais Holo…

-          Ima suguni ! (Immédiatement !)

Soi Fon rengaina son Wakizashi. Honteuse de son comportement mais non sans amertume, elle s’inclina devants l’intrus et viens se placer à l’arrière de Holo.

Holo remit sa pipe en bouche, fit claquer ses doigts et inspira profondément la grosse qu’elle avait crée une flamme sur le bout de son index.

-          Bien !

Sur ces mots, Holo s’assit en face du jeune homme. Puis, d’un signe de la main, elle l’invita à en faire de même.

-          Je me nomme Holo Hirasawa, et voici ma partenaire, Soi Fon! Pardonne la pour son comportement indigne d’une dame !

-          Humpf ! Souffla Soi Fon.

-          J’ai quelque question à te poser, mais avant cela.

Holo sortit une petite flasque, portant le même emblème que sur le manteau de Soi Fon. Tendit que cette derrière déposait à leurs pieds des petites coupe en terre cuite finement décorée elle aussi de l’étrange emblème.

-          Chaud le saké ? déclara-t-elle tout sourire.

_________________


La lune est magnifique ce soir... Tu n'aurais pas quelque chose à boire ?


Dernière édition par Holo Hirasawa le Mer 31 Juil - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hâti Jirō

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Arrivée penaude et découverte farfelue. [PV Holo Hirasawa]   Ven 28 Juin - 10:25

L'impétueuse jeune femme se cambra sous la douleur. Et, entre deux râles et insultes, elle corrigea sa posture pour dégainer son sabre en pointant sa lame vers Hâti.
Ce dernier, penché en avant, bas du dos et l'une de ses paumes de main collées au mur pour conserver son équilibre, observait du coin de l’œil les divers chemins qu'il pouvait emprunter pour fuir, ou bien, qui pourraient le mener à un endroit où il serait plus habile de se battre malgré son état. Il releva légèrement les yeux vers son assaillante lorsque, brusquement, celle-ci fut coupée court dans ses intentions.

La silhouette aux attributs étranges, qui jusque-là était restée statique, se mut à une vitesse impressionnante pour saisir la Colérique par la gorge. Ses doigts presque ancrés sous la peau de sa victime se resserraient d'avantage lorsqu'elle déclama - avec assurance, et surtout une autorité certaine - un ordre que l'autre ne contesta qu'un bref instant pour finalement, obéir et se fléchir.

Hâti aurait pu, devant cette scène étrange, prendre la poudre d'escampette et discrètement fuir la compagnie de ces deux drôles d'hétaïres armées. Pourtant, il restait stupéfié devant l'allure de la jeune femme et, suivant des yeux le va-et-vient de sa "queue" rousse taillée comme la plume d'un pinceau, Hâti s'en retrouvait d'autant plus abêti. Presque hypnotisé, il ne se rendit même pas compte que la jeune femme venait de créer une flamme pour rallumer une longue pipe qu'elle mena à ses lèvres avant de cracher une volute de fumée.

Pendant une brève seconde, il crut encore rêver mais la douleur qui lui mordait les côtes le ramena bien vite à la réalité.


-          Bien !

La jeune femme s'assit en faisant rouler les quelques pierres qui l'entouraient puis finit par adresser un large signe au jeune homme. Le crissement de ses semelles glissant sur le sol terreux parvint fortement amplifié jusqu'aux tympans d'Hâti, signe d'un début de migraine, tandis que la fumée souillant l'air lui fit légèrement tourner la tête.

-          Je me nomme Holo Hirasawa, et voici ma partenaire, Soi Fon! Pardonne la pour son comportement indigne d’une dame !

La femme accusée laissa échapper un long souffle de protestation alors qu'Hâti conserva le silence. Le pardon n'était pas chose à laquelle il s'adonnait.

-          J’ai quelque question à te poser, mais avant cela.

Étrangement naturelle, elle extirpa de sa manche une fiole alors que l'autre s'appliquait formellement à disposer des soucoupes ornées du même symbole que son habit. Suivant les mouvements des mains, Hâti tressaillait légèrement, surprit par la dernière demande abrupte de ce qui pouvait être comparable à "son hôtesse".

-          Chaud le saké?

Ne disant mot, il acquiesça par un simple hochement de tête positif avant de se laisser glisser lourdement contre le pan du mur auquel il était toujours adossé. Sa respiration retrouvait peu à peu un rythme normal alors qu'il soupira légèrement. Guidant sa main sur son flanc endolori - l'autre tenant toujours fermement le fourreau de son sabre - une question lui brûlait les lèvres. Qu'était-elle ?
Son accoutrement était tel que l'idée que ce ne soit que des accessoires paraissait nul et non avenu. Faisait-elle réellement partis de ces "renards" peuplant les contes et les légendes ? Peut-être... Mais les recommandations de l'autre étrange animal faites plus tôt lui revinrent. Sa question resterait alors pour le moment enfermée dans un recoin de son esprit. De toute façon, il aurait probablement la réponse tôt ou tard.

Surveillant furtivement à la fois les mains de la jeune femme et les pas de celle l'avait agressé, une pointe de colère n'acquit dans le creux de son estomac et, se hasardant à mouvoir ses lèvres, il attendait d'abord à ce qu'elles répondent à sa question avant qu'elles ne débutent leur interrogatoire qu'il trouvait plutôt inapproprié.


- Avant que je ne réponde à quoique ce soit, dites moi plutôt où est-ce que je me trouve ? Ai-je bien échoué sur l'île d'Oki ?... Et pourquoi une telle preuve... D'hospitalité ?... - Dit-il tantôt ironiquement en s'adressant à la "Violente", tantôt sérieusement en observant la Renarde verser l'alcool dans les soucoupes de terre cuite.


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holo Hirasawa
Mugibatake no Tannin
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 24
Localisation : Dans les entrailles de l'île.

MessageSujet: Re: Arrivée penaude et découverte farfelue. [PV Holo Hirasawa]   Mer 7 Aoû - 16:30

Non, il ne pouvait pas être envoyé par les autorités du directeur. Il n’avait même pas bronché lorsque Holo avait sortit la flasque de saké pourtant formellement interdite sur l’enclave du Yokai Gakkou.

Mais qui pouvait-il bien être ?

Ces vêtements étaient trop élégants, et il était surtout trop bien armé pour être l’un de ces malheureux pécheurs s’échouant de temps à autre sur les récifs abrupts de l’île. À moins que les pécheurs ce soit mit à chasser les requins au katana ?

Les marques d’usures sur le manche et le fourreau de son sabre démontrait qu’il s’en était servit. Il devait donc surement métriser la voie du sabre.

-    Avant que je ne réponde à quoique ce soit, dites moi plutôt où est-ce que je me trouve ? Ai-je bien échoué sur l'île d'Oki ?... Et pourquoi une telle preuve... D'hospitalité ?...

Holo resta silencieuse à la demande du jeune homme, elle continua à préparer l’alcool. Faisant danser doucement sa longue queue de renarde, Holo souffla de légères flammes sous les coupes plaine pour chauffer le saké.

Soulevant sa coupe, Holo ritualisa son geste par un :

-    Kampai !

Elle engloutit d’un trait le saké presque brûlant, elle ce remémora tout le temps qu’il lui avait fallu pour produire ses première bouteille.

Holo était la seule personne à fabriquer de l’alcool sur l’île, elle le distillait sous le nez du directeur et en revendais à presque tout les habitants. Elle avait monté un fructueux cartel de contrebande et d’objet en tout genre. Ceci grâce au contenu des épaves de bateau échoué. Elle avait maintenant une grande base d’opération dans les sous-sols de l’île.

Holo perçu en plus de celle du poisson, une légère odeur de chien mouillé chez cet humain. Sûrement rien ! Ce dit-elle.

La renarde plissa des yeux, et laissa échapper un long soupire.

-    La jeunesse manque cruellement d’éducation !

Elle porta à nouveau son regard sur le rodeur.

-    Tu viens d’un endroit ou il est poli de ne pas ce présenter et d’exiger des réponses alors que tu foule le sol de la demeure de ton hôte ?

Soi Fon ne put retenir un petit ricanement qu’elle tenta de dissimuler de la main.

-    Hihihi

_________________


La lune est magnifique ce soir... Tu n'aurais pas quelque chose à boire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hâti Jirō

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Arrivée penaude et découverte farfelue. [PV Holo Hirasawa]   Jeu 8 Aoû - 8:19

Il devait probablement affabuler. Après tout, n'avait-il pas rêvé de Chiaki ? Ne l'avait-il pas vu, alors qu'elle était sur le point de l'enlacer, prendre les traits d'une de ces fourbes bêtes ? Alors était-ce si étonnant - tandis qu'il confondait son songe et la réalité - qu'une autre de ces créatures vienne lui faire face ? Maudite terre...

Malgré la douleur qui l'élançait, il ne pouvait croire les images que ses yeux lui transmettaient jusqu'à son cerveau. Se voiler la face lui parrut alors plus simple, voire même plus rationnelle que de se laisser croire qu'elle était effectivement ce qu'elle paraissait être.

Exténué et commençant à être rongé par la faim et la soif, il ne s'étonna pas de voir la jeune femme manipuler le feu. Il ne fut pas contrarié lorsqu'elle se tut au lieu de lui apporter une quelconque réponse et il restait presque fasciné devant le balancement cadencé de la queue de la demoiselle, se laissant presque bercer par son mouvement.

Il sentait ses membres s'engourdir davantage, sa vision se flouter, ses pupilles s’alourdir.

-    La jeunesse manque cruellement d’éducation !

Hâti se redressa légèrement, inspirant profondément pour se galvaniser... Ou même, se réveiller s'il le pouvait.

-    Tu viens d’un endroit ou il est poli de ne pas ce présenter et d’exiger des réponses alors que tu foule le sol de la demeure de ton hôte ? 
-    Là d'où je viens, les convenances lorsque l'on souhaite connaître le nom d'un inconnu est de le lui demander, non pas de l'agresser sans préavis... Alors je vous serez gré de ne pas me parler d'éducation alors que votre... "compagne" semble avoir été privée des bases les plus élémentaires.

Il se pencha légèrement en avant pour saisir la coupole de saké, et la bu d'une traite avant de la reposer face à lui. Toisant la renarde, plongeant son regard dans le sien sans gêne car, après tout, elle n'était qu'illusion, il la jaugea un moment avant de murmurer.

-    Hâti Jiro. Et vous, Kitsune-san ? dit-il en ignorant parfaitement la seconde femme, dont il ne voulait absolument rien savoir.

Il attendit un instant puis, maintenant que les présentations étaient faites - tout du moins, de son côté car il n'attendit pas qu'elle ne daigne lui donner son nom - Il conclut sèchement alors que la seconde femme était sur le point d'ouvrir la bouche.

-    Où sommes-nous ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holo Hirasawa
Mugibatake no Tannin
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 24
Localisation : Dans les entrailles de l'île.

MessageSujet: Re: Arrivée penaude et découverte farfelue. [PV Holo Hirasawa]   Mar 13 Aoû - 15:29

-   Où sommes-nous ? Questionnât-il.

Il fallait faire bien attention lorsque que l’on répondait à cette demande. La plus part perdaient la raison, devenant complètement hystérique en apprenant qu’ils s’étaient échoué sur Ryu no Shima (L’île du dragon). Beaucoup on tentés d’y repartir, mais il est pratiquement impossible de s’échapper de cette endroit.

L’île est faite d’une partie émergeante de la dépouille du grand dragon à huit têtes, Yamata no Orochi ! Que le dieu des tempêtes Susanoo avait vaincu il y à fort longtemps et dont le cadavre fut sellé, l’empêchant de retourner dans le monde des hommes.

Holo contempla silencieusement la mer, elle fixa attentivement le roulis des vagues venant se fracasser violemment sur les falaises abrupts et rocailleuse de l’île. Cela lui rappela sa propre venue au Yokai Gakkou. Le voyage, bien que mouvementé à cause de l’orage entourant le large de l’île, elle fini par arrivée sans encombre. Ceci, grâce à l’ancien directeur. Un homme sage, disposant d’une stupéfiante connaissance de l’emplacement des récifs.

Holo eu un léger pincement au cœur en repensant au nombre de corps sans vie qu’elle avait vue le long des côtes, encore prisonnier d’un navire quelconque, éventré sur la plage. C’était un exemple marquant de la cruauté que pouvait déployer Ryu-sama.

Tout en gardant sa longue pipe en bouche, Holo soupira longuement. Un petit filament de fumée s’échappa de sont bout alors que le rougeoiement des braises de tabac se réfléchissait dans les yeux de Holo.

-    Puisque tu y tien tant, je vais te le révéler Hâti jirö. Mais ne t’attend pas à trouver un tant soit peu de réconfort dans mes paroles !

Holo marqua une courte pause. Elle éprouva le visage du jeune homme. Plongeant son regard dans le sien, comme pour tenté de voir s’il était prêt à entendre ce qu’elle avait à dire. Même Soi Fon, que d’habitude rien n’ébranle avait fondu en larmes à l’annonce de cette nouvelle.

-    Très bien, fini par dire Holo. Tu te trouve sur l’île maudite de Ryu!

_________________


La lune est magnifique ce soir... Tu n'aurais pas quelque chose à boire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hâti Jirō

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Arrivée penaude et découverte farfelue. [PV Holo Hirasawa]   Mer 23 Juil - 23:45

Le temps que mit l'inconnue pour répondre lui fit presque perdre patience ; mais la simple idée de lutter contre une hallucination le fatiguait davantage. Hâti finit par prendre son mal en patience bien que la pseudo mise-en-scène de la renarde commençait à l'agacer.

Sans trop de mal, il soutenait l'introspection de la jeune femme, bien qu'il ne savait pas s'il devait la considérer comme telle. Son regard se faisait peut-être bien plus défiant que le sien, presque confiant car à l'instant rien ne pouvait l'ébranler davantage que la faim qui lui étreignait l'estomac et l’épuisement qui lui sciait chacun de ses muscles. Et la réponse se fit ténue, entendue comme un murmure, à peine écoutée alors que la renarde se voulait sérieuse au plus au point.  

Très bien. Tu te trouve sur l’île maudite de Ryu!
- Hm...
Réponse inexistante, tout comme la réaction qui se traduisait par un simple haussement de sourcil. Doucement, il s'adossait à nouveau contre le mur de pierre, fermant ses yeux comme prêt à s'assoupir. L'expiration qui s'échappait de ses lèvres, quelques peu bruyante, semblait se teinter d'exaspération, voir même de déception alors que ce souffle se conclut par un rire, aussi bref que sarcastique.

- Mais quelle question stupide que fut la mienne !- s'exclamait-il, ironique tandis que sa main se glissait contre la paroi de pierre, hissant le reste de la carcasse. - Dans quel autre lieu aurais-je pu me trouver, au vue de sa "faune"... Et de ses coutumes.
Un bref instant, il sembla reprendre conscience de la présence de l'autre femme, la toisant avec mépris avant de l'oublier une fois encore alors qu'il s'avançait d'un pas, s’éloignant de celle-ci pour contourner la renarde, commencer à lui tourner autour à quelques pas de distance, ses doigts étreignant fermement le fourreau de son sabre. Il lui semblait que les babines de l'animal commençaient à se mouvoir, mais ne lui laissa aucunement le temps de répliquer quoique ce soit. Il était de mauvais augures de converser avec un rêve, alors autant ne plus se faire abuser par la voix de la démone.  

- Mes voyages commençaient à sérieusement manquer d'exotisme ! Quelles sont donc les créatures que je dois remercier pour avoir fendu en deux mon navire ?! Quel Dieu devrais-je honorer pour avoir pris la vie du vieillard qui m'accompagnait ?!?![/size] Ses paroles se mêlaient de geste hargneux et saccadés. Son attention se tournait tout aussi bien envers la renarde que l'autre, se méfiant davantage de ses réactions qu'Hâti s'apprêtait à parer alors qu'il se rapprochait davantage de la femme aux oreilles animales, s'agenouillant devant elle, face à face exiguë alors qu'il se saisit de sa queue pour stopper net son mouvement de balancier, son autre main toujours agripper à son arme. - Les songes ne m'ont jamais effrayés, démone, et aucune de tes fourberies n'auront d'impact sur mon esprit. Mais si je devais me montrer reconnaissant envers un quelconque délire, que dois-je à celui qui m'a apporté à boire ?

Son regard se déviait envers la seconde, l'intimant d'un regard à rester à sa place. Il pouvait bien sur l'instant perdre le peu qui lui restait, sa vie. Mais une chose était certaine, il en emporterait avec lui, aussi fictive que ces personnes lui semblaient dans son esprit.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée penaude et découverte farfelue. [PV Holo Hirasawa]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée penaude et découverte farfelue. [PV Holo Hirasawa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le PMC nouveau est arrivé
» Journé découverte avec des enfants.avril 2008
» [Arrivée officielle] Romain FROSSARD
» il m'est arrivé un truc bizarre
» pas d arrivée de liquide de frein

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokai Gakkou :: Carte de l'île :: Les Bords de l'île :: Les Bâtisses abandonnées-
Sauter vers: