Yokai Gakkou

La toute première école japonaise prévue uniquement pour les yokais
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kurosawa Ei'ichirô



Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2013

MessageSujet: Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]   Lun 13 Mai - 13:20

Je ne suis vraiment pas raisonnable. Je viens à peine de me réveiller, et j'ai tout juste la force de maintenir ma forme humaine... Alors pourquoi mes pas m'ont-ils conduit ici, dans la salle d'armes de cette "école" étrange?

En m'excusant, j'ouvre la porte coulissante, mais comme mon ouïe me le laissait suggérer, les lieux sont vides. Pas âme qui vive. Le parquet, visiblement ciré de neuf, reluit faiblement dans la clarté tamisée qui tombe des hautes fenêtres. Les râteliers où reposent les armes d'entraînement, sur le mur opposé, semblent n'avoir pas été utilisés depuis longtemps.

"Apparemment, l'escrime n'est pas une priorité au programme d'études, ici..."

Je parle à mi-voix, tout seul, comme cela m'arrive souvent. J'avance, pieds nus, jusqu'au milieu du shiai-jo, l'aire de combat. Je savoure le silence et la solitude. Seule une légère brise passe les barres des fenêtres pour me tenir compagnie. Je m'arrête. Une profonde mélancolie m'envahit soudain, alors que je repense aux années passées dans le dojo de maître Kurosawa... Et à sa fin brutale.

Bizarrement, je ne pleure plus, bien que sa perte soit encore toute récente. Peut-être est-ce parce que je veux adhérer à la philosophie du guerrier qu'il m'a imposé? "Il faut pleurer les morts, mais seulement lorsque le temps est propice", me disait-il. Je l'ai pleuré, après l'avoir enterré dans la forêt. Longuement, je crois. Cela veut-il dire que j'en ai fait mon deuil? Je l'ignore... Tout est encore confus. Une pointe de migraine me vrille les tempes.

J'ai encore mal partout. Mais machinalement, mes jambes me portent jusqu'au râtelier, et avant d'avoir pu réfléchir, j'ai saisi deux bâtons d'un mètre huitante chacun. C'est un peu plus court que la lance que le vieux bonhomme m'a confisquée "jusqu'à ce que j'aille mieux", mais ça fera l'affaire.
J'ai eu tout le loisir de repenser à la façon dont je me suis battu lors de mon dernier combat: deux lances. Un style étrange, mais qui s'était révélé efficace, apparemment. Bien que je n'en aie pas été conscient, je me suis défendu comme un maître d'armes. Je me demande si je pourrais réitérer mon exploit...

Je me place en garde, tâchant de trouver une position adéquate. Puis je commence à bouger, lentement, cherchant mes repères. Je finis par découvrir un enchaînement intéressant. Et si je le refaisais, un peu plus vite?

Les bâtons virevoltent, en une danse compliquée, et je pense tenir le bon bout quand tout à coup...

"Aïe!"

Je viens de me cogner le coude avec la hampe d'une de mes armes. La douleur est vive, et je m'arrête, lâchant les bouts de bois dans un claquement tonitruant. Je reste à me masser le coude, grommelant...

Mais je sens soudain une présence.

_________________
Noyées dans la brume,
Les crêtes des vagues s'échelonnent
A perte de vue.
Oh! ce lac, comme il ressemble
A l'océan infini!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hâti Jirō



Messages : 33
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]   Ven 14 Juin - 10:42

Hâti sommeillait, adossé sur l'un des murs de bois du cloître couvert entourant l'édifice du dojo. A l'ombre de l'Irimoya, un toit à quatre versants inclinés recouvert de tuiles de céramique, Hâti avait retrouvé en ces lieux une sérénité qu'il pensait perdue depuis son arrivée sur l'île. 
Les quelques endroits qu'il avait pu fouler depuis son naufrage ne lui inspiraient que de la méfiance, et ses rares rencontres avec les autochtones ne le réconfortaient pas plus. Il tentait alors avec un soin méticuleux d'éviter tous contacts fortuits avec l'une de ses créatures tirées tout droit de racontars d'ivrognes ou des contes pour enfants. 
Plongé dans un demi sommeil sans songe, il aspirait pouvoir récupérer un peu de sa vigueur pour dénicher un moyen de déserter les lieux. Pour lui, il n'y avait aucunement sa place et, à moins qu'il ne soit mort ou qu'il avait réellement perdu la raison, il ferait en sorte de rejoindre les frontières du Japon qu'il connaissait si bien. A cet instant, il les chérissait comme il n'aurait jamais cru avoir à le faire un jour. 
Il respirait calmement lorsqu'il crut entendre un bruit. Toute sa carcasse se crispa, ses doigts maintenaient fermement le manche de son sabre, presque collés à la garde. Doucement, ses paupières se rouvrirent alors que son corps  restait parfaitement figé. Tentant de localiser la source du sifflement, il espérait qu'il l'ait simplement rêvé. Pourtant, le bruissement de l'air se perpétuait, et comme soufflé par le vent, il ne cessait d'être porté jusqu'à ses tympans. Le son lui paraissait familier, presque nostalgique et, mettant de côté son appréhension au profit de sa curiosité, il se leva sans bruit. 
Hâti jeta un bref regard sur ses gettas et tabi gisant sur le sol, et les abandonna pour pénétrer l'intérieur de la bâtisse.
Il n'eut aucun mal à découvrir le perturbateur et, entre deux cloisons entre-ouvertes, observa ce dernier manier deux bâtons avec une dextérité certaine. Seul, il semblait exécuter une danse de plus en plus vive et esthétique dans ses mouvements.
C'était la première fois pour Hâti - qui examinait avec un intérêt certain la pratique de l'inconnu - qu'il pouvait voir une telle technique. Oubliant tout le reste, il restait admiratif devant l'habilité de l'individu et ne se préoccupait plus que de décortiquer le moindre de ses gestes lorsque ce dernier s'écria,
"Aïe!"
Hâti recula d'un pas, surpris par l'exclamation rapidement suivit du vacarme des bâtons se fracassant l'un contre l'autre. 
Discrètement il aurait pu faire demi-tour et quitter les lieux sans demander son reste. Pourtant, quelque chose, un pressentiment quelconque lui intimait l'ordre de s'avancer et de faire face. L'homme semblait bien être un homme et n'était accoutré d'aucun appendice étrange. A l'instant, il ne dégageait rien de menaçant et rien pouvait lui excuser un départ aussi lâche. 

Hâti s'extirpa de sa cache d'un pas lent, foulant l'espace de manière solennelle. Les yeux baissés, il s'inclina légèrement face à l'individu avant de s'avancer d'avantage et de se placer devant lui. 
Ses tics avaient la vie rude. Son éducation et les railleries qu'il avait connus à l'égard de l'étrangeté de la couleur de ses yeux - dont il ne connaissait même pas les nuances, hormis en terme de gris cireux - faisaient qu'il ne pouvait se permettre de croiser le regard de quiconque. 
Il s'inclina de nouveau et laissa glisser sur les tatamis le fourreau de son sabre qu'il pointa vers l'autre. La lame de son nodachi entretenue consciencieusement scintillait légèrement sous les rares rayons qui traversaient les lucarnes. Malgré les remontrances de ses anciens maîtres, il le tenait uniquement dans sa main droite. La lame ne vibrait pas, ne bougeait pas tant qu'elle était tenue fermement par son propriétaire comme si ce n'était que la prolongation naturelle de son membre. Il avait la force de la porter et, quoiqu'on en dise, il se débrouillait bien mieux ainsi. 
Vif, il retourna la lame et présenta son plat, signe qu'il ne souhaitait qu'une joute amicale lui rappelant une époque depuis longtemps révolue. Il aurait pu également se munir d'un bokken ou même d'un shinaï, mais il n'en avait aucune envie. Il combattait, amicalement ou non, qu'avec ce sabre et ne pouvait se résoudre de l'abandonner dans un coin. 
Sans dire mot, toujours les yeux bas, il ne comptait sur aucune autre forme de présentation. Il n'attendait plus que l'autre accepte sa demande et se munisse de l'arme de son choix. 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurosawa Ei'ichirô



Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2013

MessageSujet: Re: Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]   Ven 14 Juin - 11:42

Je ne m'étais pas rendu compte de l'arrivée de cet homme, tant il s'était montré discret. Ou alors j'étais trop focalisé sur le fait d'éviter de m'assommer. A peine entré, il avait dégainé son arme -un sabre de cavalerie, rien de moins- et s'était mis en garde. D'abord un peu perplexe, j'ai compris à la position de sa lame qu'il ne souhaitait qu'un duel amical. Devais-je accepter? Etait-ce bien sage, dans mon état? Bah! Je me sentais en pleine forme tout à coup! Et cela me rappelait des souvenirs doux-amers...

Par contre, je n'allais pas me ridiculiser en jonglant à nouveau avec mes bouts de bois. Je m'inclinai vers mon adversaire et partis reposer les bâtons à leur place sur le râtelier. En remplacement, je me saisis d'une lance de deux mètres et demi, dont le fer avait été remplacé par un sac de cuir rembourré de chiffons. Je revins me mettre en garde.

Mon vis-à-vis n'avait pas prononcé un mot, ne s'était même pas presenté. Mais je ne m'en offusquais pas. Moi non plus je ne me sentais pas très loquace. Et après tout, nous allions avoir une conversation de guerriers, par le biais de nos armes...

Je pris l'initiative, portant un estoc simple en direction du sternum, afin de jauger la défense de mon opposant...

_________________
Noyées dans la brume,
Les crêtes des vagues s'échelonnent
A perte de vue.
Oh! ce lac, comme il ressemble
A l'océan infini!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hâti Jirō



Messages : 33
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]   Ven 14 Juin - 19:54

A son tour, l'individu s'inclina doucement avant de lui tourner le dos. Le buste droit, de profil voilant au mieux ses épaules à la vue de celui qui lui ferait face, Hâti s'hasarda à lever les yeux et ne put s'empêcher de dissimuler un léger sourire avant de les abaisser une fois de plus.
Malgré le mètre vingt de sa lame généralement bien supérieur à celle de ses adversaires, l'arme choisit par le combattant contrariait les douces habitudes de ses combats. Grisé par ce changement, presque prévisible au vue du style de l'inconnu, Hâti réfléchissait au moyen de l'approcher lorsque soudain ce dernier débuta les hostilités.
Esquivant d'un simple pas de côté son attaque, il cogna par réflexe et sans ménagement aucun la hampe de la lance. Il fit glisser alors sa lame, bondissant en avant jusqu'à atteindre quatre pieds et la dégagea en repoussant violemment le yari vers le haut afin d'effectuer une attaque transversale visant ses flancs, toujours avec le dos de son sabre.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurosawa Ei'ichirô



Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2013

MessageSujet: Re: Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]   Ven 14 Juin - 21:13

Bon sang, il est rapide le bougre!

Plus que son agilité, c'était la facilité déconcertante avec laquelle il maniait son arme, pourtant volumineuse, qui m'avait saisi. Sa riposte manqua me toucher, mais je bondis en arrière juste à temps. La pointe du nodachi me frôla les abdominaux.

J'enchaînai sur une série de coups de taille, ponctuée d'une attaque descendante en sautant pour me donner plus de poids.

_________________
Noyées dans la brume,
Les crêtes des vagues s'échelonnent
A perte de vue.
Oh! ce lac, comme il ressemble
A l'océan infini!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hâti Jirō



Messages : 33
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]   Ven 14 Juin - 21:53

*Teme !!!* Pensa Hâti avec hargne alors que son attaque manqua de peu son adversaire, même s'il se doutait bien ne pas l'avoir aussi facilement. 
D'autant plus que sa riposte était non moins agressive. Malgré que son arme soit bien plus efficace pour les combats dégagés, la lance fendait l'air avec une facilité déconcertante et fit perdre l'avantage illusoire qu'Hâti avait cru prendre. Parant les premiers assauts, ce dernier commençait à perdre dangereusement son équilibre face à la multitudes des coups portés. A l'image de son adversaire, il fit un saut en arrière pour se dégager de la portée du yari et tenter une autre approche. 
L'autre ripostait avec vigueur car malgré les tentatives d'esquives d'Hâti, l'individu bondit, son arme placée à la verticale prête à s'abattre sur lui. 
Hâti voulut reculer d'avantage mais pour une raison quelconque, il perdit définitivement l'équilibre et tomba à la renverse. Jouant de ses réflexes, il réussit néanmoins lors de sa chute à placer son sabre devant lui et plaça vivement sa paume de main sur la contre-taille. 
Lorsque la lance s'écrasa, Hâti fut prit d'un hoquet en essuyant la puissance de l'attaque. Expirant avec force, comme si ça le galvanisait d'avantage, il repoussa légèrement la lance, tout juste de quoi pouvoir se rouler sur le côté. Il s'éloigna au mieux qu'il le pouvait, s'accroupit et se retourna vers son adversaire. Haletant, il bondit précipitamment sur celui-ci dans un estoc franc visant la gorge qu'il serait stopper au besoin, mais qui signifiait sa défaite si cette dernière attaque venait à être parer. 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurosawa Ei'ichirô



Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2013

MessageSujet: Re: Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]   Ven 5 Juil - 9:52

Mon adversaire avait paré efficacement tous mes coups. Mon corps encore douloureux commença à se rappeler à mon bon souvenir, lorsqu'un point de côté me tirailla le flanc. Il fallait que j'abrège le combat.

Apparemment, c'était aussi la pensée de mon opposant: il s'était ramassé comme un fauve et avait bondi en avant, me menaçant d'un estoc vigoureux. Je fus surpris d'un coup aussi violent: si je ne le déviais pas, je finirais transpercé! Mais mes réflexes prirent le pas sur mon étonnement. D'instinct, je tendis ma lance en une parade frontale visant à déporter la lame sur le côté.

L'acier frappa durement contre le bois, et je le sentis faiblir entre mes doigts. Mais j'avais une ouverture.

"Uryaaaa!!!"

Je fis rouler la hampe, et portais un coup sec et précis sur le poignet de mon adversaire. J'eus peur d'avoir frappé trop fort, mais retenir mes coups face à lui -qui s'investissait autant dans notre duel- aurait été une insulte.

_________________
Noyées dans la brume,
Les crêtes des vagues s'échelonnent
A perte de vue.
Oh! ce lac, comme il ressemble
A l'océan infini!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hâti Jirō



Messages : 33
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]   Sam 6 Juil - 10:32

Hâti avait voulu jouer, et il venait de perdre.
Son dernier coup manquait incroyablement de finesse pour un adversaire aussi vif. Malgré la violence de son assaut, l'homme réussit à le dévier et riposta en le frappant au poignet. Le coup eut l'effet d'une décharge électrique qui se répandit dans le bout de ses doigts jusqu'à son épaule. Une pseudo paralysie lui contracta chacun de ses nerfs pendant un centième de seconde, et Hâti finit par lâcher son sabre.

Pris dans son élan, Hâti ne put se stopper net et il fit quelques pas alors que son arme gisait au côté de son adversaire. Lui tournant toujours le dos, il calma brièvement sa respiration en se remémorant les quelques échanges qu'ils avaient pu avoir.

La défaite avait toujours un arrière-goût amer ; pourtant il en ressortait d'autant plus stimulé. Hâti ne put étouffer un léger éclat de rire avant de faire volte-face et de s'incliner sans dire mot, annonçant sa défaite et remerciant son combattant. Les yeux baissés, il s'avança jusqu'à l'homme pour récupérer son sabre puis se dirigea jusqu'au fourreau laissé à l'abandon le temps de leur confrontation.

Frôlant le kissaki - pointe - de son sabre sur les tatamis, il l'enfonça légèrement dans le fourreau et brusquement, leva le nodachi au ciel pour faire glisser l'écrin sur la lame et la rengainer. Rabattant son arme à ses côtés, il se tourna légèrement la tête.

- Pourrais je connaître votre nom ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurosawa Ei'ichirô



Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2013

MessageSujet: Re: Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]   Sam 6 Juil - 22:40

J'avais vraiment apprécié cet échange. Le coeur encore emballé, la poitrine se soulevant au rythme d'une respiration accélérée, je me sentais en pleine forme. Finalement, ce petit duel était exactement ce dont j'avais besoin pour me requinquer. Mon point de côté avait disparu comme par enchantement, et le poids que je sentais sur mes épaules venait de s'alléger considérablement.

Alors que mon adversaire s'inclinait pour me signifier sa défaite, je lui rendis son salut, profondément. Malgré une certaine fougue, il avait un réel talent.

- Pourrais je connaître votre nom ?
me demanda-t-il après qu'il eut rengainé son arme.

- Kurosawa Ei'ichirô, premier disciple de l'école Kurosawa de Momoyama. Et à qui ai-je l'honneur?

_________________
Noyées dans la brume,
Les crêtes des vagues s'échelonnent
A perte de vue.
Oh! ce lac, comme il ressemble
A l'océan infini!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hâti Jirō



Messages : 33
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]   Dim 7 Juil - 10:03

- Kurosawa Ei'ichirô... - Murmura Hâti pour lui-même.

Il le susurra ainsi pendant un instant, restant figé comme s'il tentait de graver ce nom dans sa mémoire, ou plus exactement de savoir où il l'avait déjà entendu. L'école qu'il venait de citer lui semblait également familier, mais n'arrivant pas à savoir où il avait bien pu entendre ce nom, il préféra abréger les présentations.
Il se retourna lentement pour faire face à son interlocuteur.

- Hâti Jirô, ancien disciple du clan...

C'est alors qu'il se souvint. Sans trop comprendre le cheminement de sa propre pensée, il se rappela d'une certaine bataille que lui-même n'avait pas vécue, mais qui avait conduit leurs deux clans à s’entre-tuer. Préférant faire profil bas et taire un rang qui d'ailleurs ne le concernait plus, il conclut sèchement.

- Ronin.

Attiser des rancœurs passées ne lui serait d'aucune aide dans sa situation actuelle. Passant tout aussi rapidement, il continua sans laisser à Kurosawa le temps de formuler une quelconque remarque.

- Sans vouloir me montrer indiscret... Vis-tu sur cette île ?

Il ne se rendit pas compte qu'il devenait familier, mais peu lui importait. L'homme semblait avoir environ le même âge que lui et, contrairement aux rares créatures avec qui il avait pu s'entretenir auparavant, il semblait tout à fait... Humain. C'était presque un poids en moins, une libération que de s'adresser à un être "normal" et, la question qui lui brûlait maintenant les lèvres, était de savoir si oui ou non il y avait un moyen quelconque de quitter cette île.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurosawa Ei'ichirô



Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2013

MessageSujet: Re: Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]   Lun 8 Juil - 7:42

J'avais clairement perçu que Hâti ne souhaitait pas citer son clan d'origine. Sachant toutes les vicissitudes qui peuvent pousser quelqu'un à devenir rônin, je décidai de ne pas insister sur ce point pour ne pas le mettre dans l'embarras. De toutes manières, il ne me laissa pas le temps de le questionner à ce sujet.

- Sans vouloir me montrer indiscret... Vis-tu sur cette île ?

La demande me prit de court. Evidemment, à utiliser ainsi le dojo de cet endroit, on pouvait me confondre avec un résident. Cependant, je ne me considérais pas comme tel.

-Disons que suite à certains événements, je me suis vu offrir l'hospitalité par le maître des lieux jusqu'à ce que mes blessures guérissent. On peut donc dire que j'y vis, du moins pour l'instant.

A présent, Hâti éveillait mon intérêt. D'après le vieil homme qui disait être le directeur, ces lieux étaient une "école" pour yôkai. Le jeune homme que j'avais en face de moi était-il semblable à moi? Avait-il lui aussi connu des temps difficiles à cause de son origine?

_________________
Noyées dans la brume,
Les crêtes des vagues s'échelonnent
A perte de vue.
Oh! ce lac, comme il ressemble
A l'océan infini!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hâti Jirō



Messages : 33
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]   Lun 8 Juil - 10:17

- Disons que suite à certains événements, je me suis vu offrir l'hospitalité par le maître des lieux jusqu'à ce que mes blessures guérissent. On peut donc dire que j'y vis, du moins pour l'instant.

Les yeux d'Hâti s'écarquillèrent de joie, comme un enfant devant un énorme présent. Expression plutôt rare pour qui n'en avait jamais réellement eu, d'enfance, mais la conviction d'avoir enfin trouvé quelqu'un qui pourrait lui offrir un moyen de quitter cet endroit était telle une bouffée d'air frais.
Vivement, il se rapprocha de l'homme envers qui il voyait croître une certaine admiration sans qu'il n'y ait de réelles raisons.

- Vraiment ?! Alors, comment comptes-tu rejoindre les côtes nippones ? Il y a une traversée de prévue ?! Où !?! J'ai dû longer toutes les côtes en direction des plages du Japon mais hormis des ruines je n'y ai rien trouvé !

C'était de nouveau rare, peut-être même la première fois qu'Hâti observait quelqu'un dans les yeux sans avoir l'intention de le tuer dans la seconde suivante. Convaincu que Kurosawa était comme lui, un simple égaré sur ces terres étranges... Quoique...

- Mais?... - Il recula d'un pas, sourcil haussé. - Le maître... Un vieil homme, non?.. Et... Dans quelles circonstances t'a-t-il offert l'hospitalité ? Tu t'es également échoué... N'est-ce pas?...

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurosawa Ei'ichirô



Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2013

MessageSujet: Re: Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]   Lun 15 Juil - 20:22

L'explosion de joie soudaine de Hâti m'avait fait sursauter. Lui qui m'était apparu si posé, avait dans les yeux un pétillement propre aux enfants émerveillés.
Mais cela ne dura pas, car il reprit son air méfiant.

- Et... Dans quelles circonstances t'a-t-il offert l'hospitalité ? Tu t'es également échoué... N'est-ce pas?...

-Je... J'étais évanoui dans une forêt. En plein coeur de Hondô. J'ignorais même que nous étions sur une île...

Et maintenant que j'y repensais, cela me glaçait les entrailles. Comment m'avait-on transporté jusqu'ici? Et surtout, pourquoi?

-Tout cela ne me dit rien qui vaille... Tu dis t'être échoué?

Je commençais à me demander si nous étions tous deux des yôkai. A l'odeur, Hâti semblait on ne peut plus humain...

_________________
Noyées dans la brume,
Les crêtes des vagues s'échelonnent
A perte de vue.
Oh! ce lac, comme il ressemble
A l'océan infini!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hâti Jirō



Messages : 33
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]   Mar 16 Juil - 8:37

Instinctivement, Hâti abaissa son regard et reprit ses distances.
Kurosawa semblait sur le moment tout aussi déboussolé que lui. D'ailleurs, pour ne pas savoir qu'il se trouvait sur une île adjacente aux terres du Japon, il devait l'être surement davantage.
L'expression d'Hâti s'assombrissait alors qu'il tentait de clarifier leur situation. Perdu dans ses pensées durant de brèves secondes, l'interrogation de Kurosawa le sorti de sa torpeur.

-Tout cela ne me dit rien qui vaille... Tu dis t'être échoué?
- ... Hm... Oui. Je devais me rendre sur l'île d'Oki avec un vieillard. Nous avons été surpris par une tempête et finalement, nous nous sommes échoués... Enfin, nous... Je me suis retrouvé sur ces plages.

La mine grave, ce n'était nullement le sort de son ancien employeur qui le préoccupait. A vrai dire, il n'avait pas réellement entrepris de recherche plus poussée pour tenter de retrouver sa dépouille, et il ne le ferait nullement. C'était de sa faute s'il était coincé ici. Ce qui l'inquiétait c'était...

- ... Lorsque j'ai foulé ses terres en espérant y trouver un endroit où trouver du repos, j'y ai croisé des créatures étranges qui m'ont tenu des propos tout aussi... Loufoques. Autant, je reste persuadé que je n'ai atterri ici que par... Un simple.. Hasard. Cependant, s'ils t'ont mené jusqu'ici sans même t'en tenir informé... Je ne crois pas en la coïncidence...Qui... Qu'es-tu ?

Sur ses gardes, ses doigts étreignant avec plus de vigueur son sabre, il était prêt parer toutes éventualités, ou presque.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kishi kaisei (mourir pour mieux renaître) [Rp Kurosawa Ei'ichirô]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reculer pour mieux sauter... Report de la balade à une date ultérieure.
» nous geolocaliser pour mieux se trouver...
» UN CAPITAINE PRET A MOURIR POUR CE CLUB
» pour mieux se reconnaitre....
» Plein de vidéos éducatives pour mieux nager

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokai Gakkou :: Village :: Le Dojo-
Sauter vers: